J’interviewe aujourd’hui sur le podcast Mikael Witwer, fondateur des Jacquots du Surf. On discute de surf à Marseille, de son longboard shapé main dans la main avec un artisan local, de son dernier surf camp au Portugal et de son association les Jacquots du Surf qui a pour objectif de promouvoir le surfskate.

Mikael Witwer a 30 ans et habite à Marseille. A 26 ans, il a décidé de se lancer en même temps dans le surf, le surfskate et le snowboard alors qu’il n’avait aucune expérience dans ces sports de glisse. Il a débuté le surf lors d’un surf camp au Portugal a cela été une véritable révélation pour lui. Il a particulièrement apprécié la déconnexion totale lorsqu’on se retrouve à l’eau.

Le surf en Méditerranée et à Marseille

On commence l’interview en discutant de surf en Méditerranée, et plus particulièrement à Marseille, ville où Mikael habite depuis 3 ans. Il ne pensait pas pouvoir surfer en Méditerranée mais il nous raconte une anecdote : « Je me promenais à Marseille un soir lors d’un couché de soleil et j’ai découvert le spot d’Epluchure Beach au Prado, il y avait 30 surfeurs à l’eau, j'ai été hyper surpris et ravi ». Il y a donc des vagues, surtout en automne et en hiver. On peut surfer environ 100 jours par an à Marseille. Il y a parfois de la vraie houle mais c’est souvent des vagues de vent.

Il y a environ une dizaine de spots qui fonctionnent, entre la Côte Bleue, Marseille et le Var. Le spot d’Epluchure Beach est accessible depuis le centre ville, pour les autres il faut rouler environ 30 minutes en voiture. Mikael nous dit qu’il y a une belle communauté de surfeurs à Marseille.

Le surfeur Méditéranéen est un acharné, il va à l’eau dès qu’il y a des vagues et pas seulement lorsque les conditions sont idéales. Ce qui est un gros avantage car plus tu pratiques en surf, plus tu progresses. Il nous explique qu’il y a des spots plus avancés avec de la roche et où les vagues creusent plus. Il n’y va pas car ne se sent pas encore assez à l’aise et il préfère y aller étape par étape. Il s’est fait quelques frayeurs en allant surfer quand les conditions n’étaient pas adaptées à son niveau.

La fabrication de son propre longboard

Mikael des Jacquots du Surf avec son longboardIl s’est lancé sur le longboard qui convient bien aux vagues marseillaises et a fait un atelier de shape avec un artisan local (Garange Handshaping dans le Var) pour créer son propre longboard. Il nous raconte que cette expérience a été très enrichissante et lui a permis de mieux comprendre le fonctionnement de sa planche et d’utiliser ces compétences à l’eau.



Son dernier surf camp à Péniche au Portugal

On embraie ensuite sur son dernier surf camp au Portugal à Péniche Baléal, près de Lisbonne. Il a hésité avec le Maroc mais a finalement choisi le Portugal car il y a beaucoup de spots au même endroit et différents types de conditions. Des spots avec des petites vagues et des spots plus exigeants comme Super Tubos, un spot du championnat du monde qui fonctionne très fort en hiver, une vague qui creuse tout de suite où on doit faire un take off très rapide. Il aime aussi beaucoup l’ambiance au Portugal qui mélange pêcheurs locaux et surfeurs, loin des spots très touristiques, mais aussi les caïpirinha et le poisson grillé ! L’eau est aussi très belle par rapport au Maroc mais plus fraîche. Enfin, il nous explique que les prix sont très abordables entre 350 et 500€ pour 1 semaine de surf camp.

Il est convaincu par les surf camps car tu crées un lien avec les moniteurs et le autres participants. Le fait d’être encadré permet d’enlever toutes les questions et stress : est-ce que c’est le bon spot ? est-ce que je dois aller à l’eau ? On peut juste se concentrer sur son surf. En plus le coaching vidéo permet vraiment de se rendre compte de son allure sur une planche et de corriger beaucoup de choses. Le fait de se voir en vidéo lui a permis de se rendre compte qu’il n’était pas du tout assez fléchi et qu’il n’utilisait pas assez ses bras. Les debriefs collectifs permettent de se comparer et d’apprendre de chacun.

Rendre le surfskate accessible avec les Jacquots

Mikael Witwer des Jacquots du surfskate

Il n’avait quasiment jamais utilisé son premier surfskate à Paris et finalement c’est en arrivant à Marseille après le covid qu’il a décidé de s’y remettre à fond car il avait envie de passer du temps dehors et d’avoir un sport qui lui donne du plaisir. C’est devenu une passion très vite car le surfskate est très accessible et il a rapidement eu envie de partager sa passion via les rassemblements des Jacquots, notamment à Marseille, Bordeaux et Rouen. Il veut initier un maximum de personnes au surfskate, pas pour faire des tricks et créer de la compétition mais pour passer un bon moment et se rendre compte que le surfskate est fun et accessible.

Mikael nous confirme ce qu’on avait dit avec Hortense, les pratiquants du surfskate sont souvent des personnes âgées de plus de 30ans, des parents, qui découvrent le surfskate et accrochent. La moyenne d’âge est plus élevée qu’en longboard dancing où on tente plus de choses et il y a plus de chutes et d’opportunités de se blesser. Le surfskate est la pratique la plus cool et tranquille du monde du skate. Les sessions en groupe sont géniales pour l’ambiance mais les sessions en solo restent importantes pour s’entraîner sur un point spécifique.

Les Jacquots du Surf est aujourd’hui une association, il essaie de créer une activité structurée (adhésion, assurance, etc) et il aimerait lancer d’autres villes. L’objectif des Jacquots est donc de ressembler des passionnés du surfskate et de rendre ce sport accessible au plus grand nombre.

🎧 Ecoute cet épisode et d'autres sur le podcast Apprenti Surfeur

Tu y découvriras des épisodes théoriques pour débuter et progresser en surf ainsi que des interviews pour plonger dans l'univers d'autres surfeurs et surfeuses passionnés.

Spotify iTunes Google Deezer

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédentSe balader en ville en surfskate
Episode suivantSlide, le meilleur surfskate pour débuter ? Mon avis