La rame est la compétence de base pour un surfeur. Une bonne rame te permet d’être plus rapide sur l’eau, que ce soit pour te placer ou partir sur une vague. Une bonne technique de rame te permet de prendre plus de vagues mais aussi de moins te fatiguer. Et au plus tu vas prendre d’expérience, au plus tu vas améliorer ta rame.

Plus de 80% du temps actif dans l’eau (temps total sur l’eau moins le temps passé assis sur ta planche) est de la rame. C’est donc hyper important de l’améliorer.

L'objectif de cet article est de t'apprendre à ramer efficacement : avancer plus vite en te fatiguant moins et en évitant les blessures.

La première expérience de rame

Or, lorsqu’on débute, la rame est vue comme le point pénible (pour ne pas dire chiant) du surf. C’est d’ailleurs une raison pour laquelle je n’ai pas commencé le surf plus tôt, j’ai préféré faire du stand up paddle en vagues car je préférais utiliser une pagaie plutôt que de ramer couché sur une planche de surf.

Et il faut avouer que les premières sessions sont difficiles... on se met à ramer et on s’épuise très vite : mal aux bras, à la nuque, au dos... et à bout de souffle. Couché sur la planche, on ramasse de l’eau dans le visage et en plus ça fait couler la crème solaire dans les yeux (comme si le sel ne suffisait pas). Quand on essaie de prendre une vague, on rame frénétiquement et on fait souvent plus d’éclaboussures qu’autre chose... pour au final rater la vague. Ensuite en essayant de se replacer, on prend une vague ou mousse de face. On essaye de ramer pour la passer mais on se fait retourner et on se retrouve donc à nager à côté de la planche. Si bien que parfois on décide même de nager à côté de notre planche car c’est plus facile que de ramer. Nous voilà déjà complètement cuit. On se remet finalement sur la planche et on s’affale dessus tel un morse bronzant au soleil.

Alors bien entendu, bien ramer demande une bonne condition physique et de la bonne volonté. Mais surtout une bonne technique. Et je peux surtout te dire que si la rame semble très compliquée aujourd’hui, tu seras très fier plus tard de ramer correctement. Et je dirais même plus, d’aimer ramer sur ta planche.

Bien choisir sa planche

La première chose importante à comprendre est que plus ta planche est grande et volumineuse, plus il sera facile de ramer. Le choix de la planche pour débuter est donc primordial et tout a été expliqué en détails dans l’épisode 4.

La résistance de l'eau ou drag

Tu dois commencer par comprendre la résistance dans l’eau, ce qu’on appelle le drag en anglais. L’eau est beaucoup plus dense que l’air. Lorsque tu nages, tu propulses ton corps vers l’avant grâce à tes mouvements de jambes et de bras. Ton corps avance mais il est freiné par l’eau qui crée une résistance. C’est la raison pour laquelle tu nages en étant bien à plat dans l’eau et non en laissant pendre tes jambes vers le fond par exemple, tu avancerais alors beaucoup moins vite car une beaucoup plus grande partie de ton corps serait exposée à cette résistance et cela te freinerait de manière considérable.

En surf, c’est pareil. Si ta planche est trop inclinée vers l’arrière, sur un côté ou autre, tu vas créer beaucoup plus de résistance et donc avancer moins vite. C’est ce qu’on appelle l’assiette de te planche (trim en anglais). Il s’agit de l'angle de l'axe longitudinal de ta planche dans l’eau. Pour faire simple c’est son inclinaison dans l’eau. Si tu es assis sur l’arrière de ta planche, cet angle va être élevé car l’arrière de ta planche sera coulé et le nez sera en l’air.

Trouver la bonne position


Ton premier objectif est donc de prendre une bonne position sur ta planche afin qu’elle soit la plus plate possible sur l’eau. Tu dois te coucher sur ta planche afin que ton nez et ton tail soit à la même hauteur, un ou 2 cm au dessus de l’eau. Si ton nez est trop en l’air c’est que tu es trop sur l’arrière de la planche, et inversement. Tu dois également être placé au centre de ta planche d’un point de vue horizontal. Donc pas trop sur la gauche ou sur la droite, mais bien au centre, sur la latte. Une mauvaise position créerait également du drag à ce niveau.

Ensuite, garde tes jambes serrées et non écartées. Tu peux par exemple croiser tes pieds pour te forcer à garder les jambes les unes contre les autres. Des jambes écartées augment ton drag et pire encore si une de ces jambes est dans l’eau. Si tu sens que tu dois écarter tes jambes pour garder ton équilibre c’est que tu es mal placé sur la planche. Repositionne-toi en te plaçant bien au centre, en terme de largeur.

Une autre étape importante est de lever la tête et de cambrer le dos pour se placer en position cobra, mais sans exagération non plus. Cela te permet de voir où tu vas mais surtout, d’être en bonne position pour ramer, comme cela va être expliqué par la suite.

Le bassin doit toucher la planche pour mettre plus de poids au centre de la planche et aussi limiter la fatigue dans le bas du dos. On creuse moins le bas du dos.

Si tu dois ramer sur une longue distance, par exemple pour aller te placer au peak, tu n'es pas non plus obligé de trop cambrer le dos. Cela risquerait en effet de très rapidement fatiguer ton dos.

Il est très important de comprendre que la position de ta tête va avoir un gros impact sur ta planche. Si tu redresses bien la tête, tu vas mettre plus de poids vers le centre de ta planche et cela va donc avoir un impact sur son assiette. Il faut donc replacer ton corps en conséquence pour rester le plus plat possible sur l’eau.

Maintenant que vous tu comprends le drag et son impact, tu vas pouvoir commencer à ramer. Et ici, la technique est hyper importante.

Eviter les blessures

Par exemple, lors de mes premiers longs séjours de surf j’ai surfé tous les jours pendant 25 jours. A la fin de mon séjour, j’avais l’impression d’être un monstre à la rame. Je pouvais ramer pendant 2 heures sans terminer affalé sur ma planche, complètement exténué. Je pensais être devenu très bon à la rame, mais j’avais en fait juste obtenu des épaules de taureau. Et des épaules qui me faisaient très mal. Je pensais que c’était juste des courbatures et que ça allait passer. Sauf que je continuais à surfer tous les jours. Il y a même un jour où je ne suis pas allé surfer car j’avais trop mal aux épaules. Même la nuit, cela me dérangeait. Le problème était en fait que je ramais avec une mauvaise technique et en ne faisant travailler que mes épaules. Si j’avais continué comme cela, je me serais très probablement blessé, ce qui arrive d’ailleurs à beaucoup de surfeurs. Je me suis rendu compte que ma rame était mauvaise en regardant à l’eau une surfeuse qui avançait plus vite que moi à la rame et j’avais l’impression qu’elle ne faisait aucun effort, elle ramait en tout cas beaucoup plus calmement que moi. Moi, je ramais à une cadence assez élevée, et surtout je faisais des grands mouvements, j’essayais d’entrer ma main dans l’eau le plus haut possible au dessus de ma tête et de la sortir la plus loin possible à l’arrière de la planche. Elle ne faisait pas ça, ce qui m’a marqué, c’est la position de son coude lorsqu’elle entrait et sortait sa main de l’eau. Son coude était en l’air.

Les différentes phases


Pour mieux t'expliquer la bonne technique de rame, je dois tout d’abord nommer les différentes phases. Le catch, c’est le moment où tu plantes ta main dans l’eau. Tu as ensuite le pull, tu tires ta main dans l’eau le long de la planche pour créer de la propulsion. Tu as ensuite l’exit, moment auquel tu sors ton bras de l’eau. Et enfin, la phase de recovery durant laquelle tu replaces ton bras pour recommencer une nouvelle phase de rame.

Le catch doit se faire plus ou moins au niveau de ta tête et donc pas avec le bras tendu. Tu dois penser à d’abord entrer ta main dans l’eau puis ton coude. Ton coude doit donc être plus haut que ta main au moment du catch. Et tu ne peux le faire cela correctement que si ta tête est en l'air, en position cobra. Pour te donner la place pour faire un bon mouvement.

Tu plantes alors ta main dans l’eau et tout ton avant bras et tu tires vers l’arrière de la planche avec ta main tendue. Cela pousse de l’eau vers l’arrière et te permet d’avancer. Le fait d’avoir le coude haut te permet d’avoir l’avant bras bien perpendiculaire à la surface de l’eau pendant toute la durée du pull et ce dès l’entrée dans l’eau. Cela crée donc plus de propulsion. Et cela crée aussi moins de drag car ta main et ton coude sont alignés dans l’eau. Ta main doit être tendue mais rester souple et l’idéal est d’avoir un léger écart entre tes doigts. Tu dois aussi réaliser que tu tires de l’eau avec ton avant bras, et pas juste ta main. Il est donc important qu’il soit bien vertical dans l’eau.

Cette rame avec le coude en hauteur te permet aussi de forcer avec tes pectoraux et donc de ne pas fatiguer tes épaules en mettant toute la charge sur elles. On adapte la puissance de la rame en fonction d’où est la main, on rame plus fort quand le bras est à la verticale et complètement dans l’eau.

Au moment de l’exit et donc la sortie de ton bras, ton coude doit encore être en haut et donc le premier à sortir. Et cela n’est donc possible que si tu sors ton bras assez tôt, environ à hauteur de ton bassin.


Pour te forcer à bien mettre ton coude en hauteur au moment du catch, tu peux imaginer que tu as un gros boudin sur la planche à hauteur de ta tête. Pour mettre les mains dans l’eau tu dois éviter ce boudin. Cela t'oblige donc à lever ton coude avant de plonger ta main dans l’eau.

Tu peux alors sortir ton bras de l’eau et le laisser se reposer quelques secondes pendant que tu le replaces à hauteur de ta tête avant un nouveau catch.

Plusieurs vitesses de rame

Il est également important de comprendre qu’il faut un mouvement régulier pour garder sa vitesse et son élan. Il vaut donc mieux ramer régulièrement mais moins fort que de ramer 2 fois très fort puis de se reposer. Il ne faut donc pas non plus ramer avec les 2 bras en même temps mais bien un bras après l’autre. L’idéal serait d’avoir 3 bras comme les turbines d’un bateau par exemple, mais c’est évidemment impossible.

Tu as plusieurs vitesses de rame en surf. Celle qui est assez calme lorsque tu te déplaces pour aller au peak par exemple. Il y a ensuite des périodes plus rapides, par exemple lorsque tu rames pour prendre une vague ou lorsque tu souhaites passer une mousse. Il est primordial de comprendre qu’augmenter la cadence des mouvements pour ramer plus vite ne doit pas diminuer la qualité de ces mouvements, sinon cela ne sert à rien. Par exemple, tu dois rester bien à plat sur la planche avec la tête en l’air et immobile. Ne commence pas à basculer ta tête de gauche à droite lorsque tu rames, cela va avoir des répercussions sur le reste de to corps, faire bouger la planche et créer du drag.

On dit qu’une rame idéale est une rame silencieuse. Donc pas de splash splash, qui créent eux aussi du drag.

Par la suite, tu pourras même donner des coups de pieds lors de la rame, mais cela ne fonctionne bien sûr que sur des plus petites planches car tu dois avoir les pieds dans l’eau. Avec ce type de planche il est d’ailleurs aussi très important de lever les pieds lorsque tu rames afin qu’ils ne trainent pas dans l’eau et créent donc du drag.

Se reposer

Pense à bien respirer et te reposer, après avoir pris une vague, tu te replaces, tu t'assieds sur ta planche dans un endroit sécurisé et tu prends des grandes inspiration, tu profites de la vue et du spectacle. Le but en surf n’est pas d’enchaîner des vagues toutes les secondes mais de prendre les bonnes vagues en se plaçant comme il faut. Profite du temps de repos pour améliorer ta lecture de vague.

Une progression continue

Rappelle-toi toujours tes objectifs concernant la rame et améliore-toi perpétuellement : utiliser moins d’énergie, avancer plus vite et ne pas se blesser.

Une bonne rame montre qu’on est pas un débutant et donne plus de respect de la part des autres surfeurs. Sois fier de ramer correctement et aie l’air fier.

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédent#005 Surf en Guadeloupe avec Julia Dufrechou
Episode suivant#007 Surf au Maroc avec Laurent Miramon