Se mettre debout sur sa planche et surfer une vague. C’est ce que tous les débutants imaginent dans leur tête et ce dont ils rêvent. Ils sont donc impatients de s’y mettre pour ressentir leurs premières sensations de glisse. Quoi de plus normal… le surf, c’est surfer debout sur une planche.

Cependant, sache que ce n’est peut-être pas l’étape idéale pour débuter. J’explique comment apprendre à surfer couché dans l’épisode 8, sans brûler les étapes.

La bonne position de surf

Le popup ou take off, c’est la transition de l’état couché à la position correcte de surf. C’est donc la manière de se lever sur sa planche.

Le but final est la bonne position de surf, encore faut-il savoir ce qu’est une bonne position de surf. Tout d’abord, cela dépend de ton type regular ou goofy. Si tu es regular, tu surfes avec la jambe gauche devant. Un goofy avec la jambe droite. Mets-toi debout et imagine que tu es sur une planche de surf, quel pied mets-tu naturellement en avant ?


Une bonne position commence donc par le bon pied devant, c’est la base absolue. Le pied arrière est ainsi placé plus vers l’arrière de la planche. En général, tu dois avoir un peu plus d’une largeur d’épaule entre tes pieds. Tes pieds doivent être centrés sur la planche (en terme de largeur), sur la latte comme on dit. Jusque là, rien de bien sorcier.

Attention, cependant la majorité des débutants prennent une pose de surf en « crabe » (ou pause caca si je suis moins poli). Ils sont debout sur leur planche de surf, jambes écartées avec le genou avant qui va vers l’avant et le genou arrière qui pointe vers l’arrière. Le surfeur va donc surfer de côté par rapport à la vague et ça c’est une très mauvaise position de surf. Tu ne roules pas sur un vélo en étant assis de côté sur la selle. Tu ne cours pas en crabe, en avançant de côté. En surf, comme dans ces autres sports, tu souhaites aller vers l’avant et ta posture doit refléter cela. Cette position du crabe peut paraître naturelle pour un débutant car on a l’impression d’avoir plus d’équilibre en écartant fort les jambes. Mais cette position rend la progression en surf impossible.


Dans la position de surf idéale, tu dois donc avoir le bassin et le torse orientés vers l’avant et cela n’est possible que si tes pieds sont bien positionnés. Le pied avant doit donc être légèrement « ouvert » vers l’avant, avec un angle d’environ 45°. Ton pied arrière peut quant à lui rester perpendiculaire à la latte de la planche. Le fait d’avoir ce pied avant ouvert te permet de faire pointer ton genou avant vers l’avant et d’ouvrir ton bassin, d’avoir plus de mobilité pour le tourner vers l’avant et ainsi faire face à la vague. Ton genou arrière est quant à lui très légèrement orienté vers l’avant et ta jambe fléchie. Il n’est certainement pas orienté vers l’arrière.

Cette position de surf dites plus « athlétique » t’offre de nombreux avantages par rapport à la position du crabe. Tu es en effet beaucoup plus mobile et tu as la possibilité de faire plus de mouvements. Par exemple t’abaisser et te redresser, en fléchissant juste les jambes. Contrairement à la position du grabe où il est très difficile de s’abaisser avec les genoux qui pointent dans des directions opposées. La seule solution pour s’abaisser est alors de reculer les fesses et de pencher le buste vers l’avant. Ce qui est encore moins esthétique et surtout complètement ineficace car plutôt que de compresser la planche, cela te fait tourner et tomber vers l’avant. Tu gagnes aussi énormément en mobilité et en mouvement dans le bassin et les épaules, ce qui est ultra important en surf. En progressant tu vas apprendre à faire bouger tes mains et tes épaules pour épouser tes trajectoires.

Tu connais à présent le point de départ (couché sur la planche) et la position d’arrivée (bonne position de surf). Quel est le moyen le plus efficace pour effectuer cette transition ?

Se lever

On cherche ici un moyen de te lever de manière constante (et pas tomber une fois sur 10), rapide et sans donner trop d’a-coups sur la planche pour ne pas avoir d’impact sur sa direction ou freiner son élan par exemple.

Le popup est probablement l’étape la plus difficile à apprendre pour un débutant mais il y a un gros avantage : tu peux t’entrainer au sol chez toi. Cela va te permettre de répéter ce mouvement encore et encore jusqu’à ce que qu’il devienne plus naturel, plus rapide, plus fluide, et surtout afin que tu puisses l’appliquer sur l’eau sans trop y penser.

Mais avant de t’entraîner, il faut tout d’abord choisir la technique qui t’est adaptée. Et ce choix va dépendre principalement de 2 paramètres : ta force et et ta souplesse.

Il existe 4 techniques principales de take off en surf, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Tout d’abord, es-tu capable de faire un vrai pompage (bien gainé, sans mettre les genoux au sol) ? Es-tu capable de te mettre en position cobra (couché sur le sol, redresser la tête vers le haut en poussant sur les bras et en cambrant le dos) ? Si tu n’es pas capable de faire cela, tu peux bien entendu travailler ta mobilité et ta force mais il existe également un popup fait pour toi : celui du glissé des genoux.

Le glissé des genoux


Pour effectuer cette technique, tu dois tout d’abord être couché sur ta planche, puis te redresser légèrement et placer tes 2 mains à plat sur la planche à hauteur de tes pectoraux. Prends appui sur ces 2 mains pour faire glisser tes genoux vers l’avant. Tu es donc à présent à genoux sur la planche avec les mains posées dessus. Place alors ton pied avant entre tes mains, puis ton pied arrière. Cette technique est physiquement la plus facile mais aussi la plus lente. Elle fonctionne très bien pour des petites vagues lentes mais sera trop lente lorsque les conditions seront plus grosses.

Le pompage


Le 2ème popup consiste à faire un pompage, en plaçant tes mains à plat sur la planche à hauteur de tes pectoraux. Une fois en position haute du pompage, il ne te reste alors plus qu’à placer ton pied arrière à hauteur de ton genou, puis ton pied avant entre tes mains. Attention, à ne pas regarder ta planche pendant que tu fais ce pompage mais à bien soulever la nuque pour regarder vers l’avant. Cette technique est très populaire chez les débutants, son seul inconvénient est qu’elle ne fonctionne que sur les grandes planches comme les longboards et les planches en mousse. Car sur une petite planche tes pieds sont dans l’eau et ne peuvent pas te servir d’appui pour effectuer le pompage.

L'aile de poulet


La 3ème technique également très populaire est celle du chicken wing (aile de poulet). Place tes mains à plat sur la planche à hauteur de tes pectoraux et prends appui dessus pour te mettre en position cobra, la tête bien vers le haut. Placez alors ton pied arrière en faisant glisser ta jambe vers le haut, tout en écartant ton genoux vers l’extérieur (d’où le nom de poulet). Cela te permet de placer ton pied arrière au bon endroit sans devoir lever ton bassin. Tu peux alors prendre appui sur ce pied et tes mains pour te lever légèrement et amener ton pied avant entre tes mains. Cette technique est également très populaire et a l’avantage d’être fonctionnelle sur tous types de planches.

Le popup "standard"


Enfin, 4ème technique, c’est celle utilisée par les surfeurs avancés car elle est la plus rapide mais aussi très physique, elle demande en effet force et mobilité. Elle est rarement utilisée par les débutants à moins que tu ne sois en super forme physique. Attention, cette technique doit pouvoir être utilisée sur des petites planches (shortboards), tu ne peux donc pas te servir de tes pieds. Comme pour les autres, place tout d’abord tes mains avant à plat sur la planche à hauteur de tes pectoraux. Fais alors un « demi-pompage » en poussant sur tes mains et en utilisant tes genoux (mets tes pieds en l’air pour ne pas les utiliser, sur un shortboard, ils sont dans l’eau). Une fois dans cette position, essaye de surélever tes genoux pour venir planter ton pied arrière puis ton pied avant sur la planche. Le fait de lever ses jambes de la sorte en ayant uniquement un appui sur les mains et difficile physiquement. Tu dois également lever le buste pour faire de la place pour tes jambes.

Entrainement

Teste ces différentes techniques sur le sol. Choisis celle avec laquelle tu es le plus à l’aise et pratique là encore et encore pour pouvoir la répéter le plus facilement possible une fois que tu seras dans l’eau. C’est important de décomposer le mouvement en étapes au départ pour bien le comprendre et qu’il te paraisse simple. Plus tu vas progresser, plus ton popup va être fluide.

Souviens-toi que tout est plus compliqué dans l’eau, c’est bien plus difficile de penser à ce que tu vas faire une fois que tu es dans l’action et que tu n’as que quelques seconds pour te lever.

Il n’y a pas de mauvais choix à ce stade, ton objectif premier n’est pas la vitesse mais la constance. De pouvoir faire ton popup sans tomber et d’ainsi prendre beaucoup de vagues pour progresser et prendre du plaisir. Pas juste de choisir la méthode la plus difficile pour s’y casser les dents et se dégouter. Laisse ton orgueil de côté, tu progresseras avec le temps.

Evolution

Car comme pour tout en surf, ton popup évoluera sans cesse. Tu vas faire tes premiers popups, progressivement être satisfait de ta manière de te lever. Puis te concentrer sur autre chose, ta position sur la vague, ta vitesse, tes premiers virages, … puis un jour, tu vas surfer une vague plus rapide, te rendre compte que ton popup est trop lent et donc décider de le travailler à nouveau.

Une erreur courante est de poser le genou pour s’équilibrer pendant que tu places tes pieds, cela ralenti ton popup. Ce n’est pas très grave quand tu débutes mais sache que tu crées une mauvaise habitude et qu’il sera difficile de s’en débarrasser plus tard.

Se redresser

Une fois ton popup effectué, tu es en position fléchie sur la planche, tu peux à présent te redresser. Il ne faut pas faire l’erreur de rester avec les mains sur la planche, le dos courbé en position « gorille ». Il faut regarder vers l’avant pour redresser la tête mettre les bras vers l’avant pour redresser le dos et créer un élan vers l’avant. Tu apprendras très vite que le placement des bras et des mains a une importance capitale en surf.

Garder le sourire

Le popup doit être facile, tu ne dois pas grimacer, sinon ton cerveau va penser que c’est hyper compliqué. Tu verras souvent des vidéos de personnes qui s’entrainent à faire des popups hyper physiques (souvent dans une salle de gym) pour passer de manière couchée à debout en un saut puissant. Il n’y a rien de pire que ça. Tout d’abord parce que dans la majorité des cas, ils terminent en pause caca et tu sais maintenant que c’est la pire position. Ensuite, cela donne un gros coup sur la planche, or une planche à besoin de douceur pour glisser. Et enfin, ils mettent souvent beaucoup trop de poids sur le pied arrière, ce qui fait cambrer la planche et perdre toute la vitesse (voir tomber le surfeur).

Ne pas oublier que tout ce que tu as appris dans l’épisode 08 reste valable. Bien se placer, bien ramer jusqu’à ce que la vague te porte. Tu dois continuer à regarder dans la direction où tu souhaites aller et pas regarder ta planche, sinon tu vas couler le nez de la planche.

Take off au ralenti

Un bon moyen de progresser dans vos take off est de regarder cette vidéo de Brent Rose. Vous y trouverez les take off au ralenti des meilleurs surfeurs au monde dans une piscine à vagues :

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédent#009 La vie de shapeuse avec Marion de Surfista
Episode suivant#011 Tuber en Bretagne avec Baptiste Seite