Doit-on vraiment se tracasser des règles de priorité ou de « l’étiquette du surf » (code de conduite à respecter en tant que bon surfeur) lorsqu’on débute ? Evidemment, ces règles sont hyper importantes et tu devrais les avoir en tête dès le début de ta carrière de surfeur. Mais tu vas vite comprendre qu’elles ne sont pas les mêmes partout et surtout, qu’il n’y a pas vraiment de règles sur un spot de débutants.

La réalité des spots pour débutants

Il est 16h, le soleil brille, la marée est haute et une jolie vague d’1m déroule calmement sur le spot du Punta Blanca (LE spot de débutants à Fuerteventura). On regarde le spot et la première chose qu’on constate c’est que c’est la Chine : il y a énormément de monde à l’eau. 5 ou 6 écoles, les apprentis solitaires, les groupes d’amis, le copain qui apprend à sa copine (ou inversement)… on compte vite 100 personnes. Et en regardant plus attentivement, on se rend surtout compte qu’il n’y a aucune règle sur ce spot. 10 surfeurs rament l’un à côté de l’autre et partent sur la même vague pendant qu’un moniteur pousse aussi un de ses élèves dans cette vague. Certains se rentrent dedans, d’autres foncent sur un (ou des) autre qui rame gaiement dans l’inside (ou discute gentiment avec un pote, assis sur sa planche). Heureusement, ils ont des planches en mousse, et les vagues ne sont pas puissantes ce jour-là.

Est-ce que cela pourrait se passer autrement ? Evidemment non, avec le monde à l’eau c’est impossible d’avoir une personne par vague. Il faudrait attendre 2h pour avoir sa vague et surtout placer un système avec des barrières et des tickets numérotés pour que chacun soit obligé de respecter son tour. Mais surtout, quel est l’intérêt d’avoir une personne par vague sur un spot de débutants ? Ils ne sont pas encore capables de prendre une trajectoire sur la vague, ils surfent perpendiculairement à la plage en faisant un tout droit dans la mouse. Ce n’est donc pas grave s’ils sont 10 sur la même vague, tant qu’ils laissent un minimum d’écart entre chacun d’eux, ils ne risquent pas grand chose. Il y a selon moi 3 règles principales sur ce type de spot :

  1. Garder assez de place à sa gauche et à sa droite pour ne pas tomber sur les autres surfeurs avec qui on partage la vague.
  2. Ne pas partir au surf (que ce soit couché, à genoux ou debout) si on voit qu’on fonce droit sur quelqu’un en face de nous (qui rame en sens inverse ou qui barbote ou qui se rafraîchit parce que la rame l’a épuisé). Essayons au moins de rester en sécurité et d’éviter les accidents. Notre besoin de glisse peut bien attendre la vague suivante.
  3. Eviter d’être cet obstacle qui gêne tout le monde en étant toujours au mauvais endroit : là où les vagues déferlent.
  4. Ne pas lâcher sa planche à tout va. Il peut être tentant de se laisser tomber de sa planche lorsqu’une mousse arrive, c’est moi fatiguant que d’essayer de la passer en ramant. Mais du coup cette planche est lancée à toute vitesse et pourrait blesser quelqu’un ou casser une autre planche.

Ne pas gêner le surfeur sur la vague

La 3ème règle est probablement la plus importante à appliquer dans ta carrière d’apprenti surfeur, ce qu’on appelle « ramer large ». Tu dois absolument éviter de gêner les surfeurs qui sont sur la vague. Tout commence donc lors de la mise à l’eau. Tu ne rames pas directement dans les vagues pour te retrouver face à des surfeurs. Tu évites cette zone en passant à côté ou pour le canal si le spot en a un. Idem lorsque tu as terminé ta vague ou si tu tombes. Tu ne rames pas directement en sens inverse pour te retrouver face aux surfeurs. Tu rames vers la gauche ou vers la droite (suivant le spot) avant de repartir vers le large. Et surtout, tu ne traines pas dans cette zone, assis sur ta planche ou à nager à côté !

Si tu te retrouves à ramer vers le largue et qu’un surfeur arrive sur une vague face à toi, tu dois tout faire pour éviter de le gêner. Si tu es certain que tu peux passer par l’épaule de la vague sans le gêner alors tu peux le faire. Mais si tu as le moindre doute, tu dois passer par la mousse pour ne pas être dans la trajectoire du surfeur. Cela signifie que c’est toi qui doit gérer ta technique de passage de mousse.

Si tout le monde respectait ces quelques règles, les spots pour débutants seraient déjà beaucoup plus organisés et agréables. Mais il ne faut certainement pas imaginer que sur un tel spot, il y a des règles de priorité sur la vague. D’ailleurs, le surfeur un peu plus expérimenté qui arrive sur ce spot est vraiment très optimiste s’il espère pouvoir surfer sa vague tranquillement. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir ce type de surfeurs, partir sur une vague en ayant priorité, se fâcher sur un débutant qui lui a volé sa vague. Mais le débutant n’y est pour rien, c’est dans ce cas-ci le surfeur plus expérimenté qui n’est pas à sa place et qui n’a pas compris le fonctionnement du spot. Ce surfeur doit s’adapter aux conditions. Et donc partir sur la vague, faire un petit virage s’il a la place, puis attendre ou faire un virage dans l’autre sens, le débutant à côté de lui tombe, parfait il peut prendre une trajectoire un peu plus longue, et ainsi de suite.

La règle de priorité

Le surfeur débutant progresse, commence à devenir autonome et va donc surfer dans des conditions différentes. Peut-être sur le même spot mais lorsque les conditions sont un peu plus grosses et donc lorsqu’il y a moins de monde. Et là, les règles de priorité deviennent cruciales. Ici, les surfeurs surfent « down the line », ils prennent donc une trajectoire et surfent toute la surface de la vague. Plus question de partager la vague donc car un surfeur qui entrerait dans cette même vague bloquerait l’autre surfeur déjà présent. On ne peut donc plus partir sur une vague dès qu’on le souhaite, sans faire attention à qui se trouve à sa droite ou à sa gauche. C’est le surfeur qui a la possibilité de faire la plus longue trajectoire qui est prioritaire et donc celui qui se trouve le plus proche du peak (là ou la vague commence à déferler). Cela signifie que si je rame pour une vague et que c’est une droite (elle déferle vers la droite), je dois regarder à ma gauche pour voir si un autre surfeur n’est pas mieux placé (Il faut toujours jeter un oeil dans la direction opposée à celle où tu souhaites aller). Si ce surfeur se lève, je dois lui laisser la vague. Si par contre ce surfeur ne prend pas la vague et qu’il n’y a personne d’autre à ma gauche, je suis prioritaire et je prends la vague. Toute personne qui se situerais à ma droite doit respecter la même règle et me laisser la priorité. En anglais on utilise l’expression « to drop in » et donc littéralement tomber dans la vague devant quelqu’un, ce qui signifie au final lui voler la vague. Ne pas oublier qu’en plus de gâcher la vague de l’autre personne c’est aussi une action dangereuse car cela pourrait provoquer une collision.


Image : le surfeur à droite vole ici la vague du surfeur à gauche (drop in)

Il y a donc toujours une personne sur une vague, la seule exception sont les vagues en forme de A (A-frame) qui permettent à un surfeur de partir sur la gauche et un autre sur la droite. Ici il faut un peu de communication pour savoir qui part dans quelle direction.

Personne n’est parfait et une erreur est vite arrivée. Mais si cela se produit on essaie de la corriger au plus vite en sortant au plus vite de la vague et sans gêner le surfeur. Celui-ci appréciera d’ailleurs ce geste et on envoie un signal fort qu’on respecte les règles. Mais surtout, on s’excuse et on ne reproduit pas la même erreur encore et encore. Cela pourrait amener à des discussions houleuses et même des bagarres suivant le type de personne que l’on a en face de soi (et son humeur).

Deux erreurs classiques

Cette règle pose d’ailleurs beaucoup de problèmes au surfeur qui évolue mais qui n’est pas encore très confiant. Car il a peur d’aller se placer exactement au peak. Parce qu’il y a plus de monde et qu’il ne se sent pas encore légitime mais aussi parce que peut-être qu’à cet endroit, la vague est plus intimidante. Ce surfeur va donc choisir de se placer un peu plus loin du peak, vers l’épaule. Mais maintenant que tu connais cette règle de priorité, tu vois le problème arriver. Ce surfeur sera toujours le plus à droite (si la vague est une droite), il n’aura donc jamais la priorité et s’il part sur la vague il va presque toujours gêner quelqu’un. Les seuls fois où il pourra partir au surf tranquillement c’est lorsqu’il n’y aura personne sur la vague. Pas simple lorsqu’il y a un peu de monde. Ce surfeur peut tout à fait rester là mais il doit être très vigilant à ne gêner personne.

Mais surtout, il doit se poser les bonnes questions. Est-ce juste une problème de confiance ou n’a-t-il pas le niveau pour le spot ce jour là, avec cette taille de vagues ? Car si c’est juste un problème de confiance, il doit prendre son courage à deux mains et aller se placer au bon endroit. Si c’est un problème de niveau, alors probablement qu’il est sur le mauvais spot. N’y-a-t-il pas un autre endroit sur le spot où il serait plus à sa place ? Ou carrément un autre spot ? Car c’est aussi une règle importante de l’étiquette du surf : choisir le spot adapté à son niveau. Pour ne pas gêner les autres, les mettre en danger ou se mettre en danger soi-même.

Une autre erreur classique d’un surfeur débutant et de respecter la règle de priorité un peu trop à la lettre. Une vague s’approche, je sens que je suis bien placé pour la prendre mais je vois quelqu’un qui rame à côté de moi et qui est prioritaire. Je ne dois pas pour autant m’arrêter net de ramer. Car ce n’est pas parce que cette personne est prioritaire qu’elle va automatiquement prendre la vague. Peut-être qu’elle va décider de ne pas la prendre, peut-être qu’elle ne rame pas assez vite et qu’elle n’arrivera pas à la prendre. Peut-être qu’elle est mal placée en étant trop en avance par rapport à la vague et qu’elle n’arrivera pas à la prendre. Si tu t’arrêtes de ramer dès que quelqu’un rame à côté de toi, tu vas rater beaucoup de vagues. Ne t’arrête donc de ramer que lorsque tu es certain que la personne va prendre la vague. Evidemment tu vas améliorer cette lecture avec le temps et l’expérience.

Faire la file au line-up

En progressant encore, ce surfeur va ensuite découvrir des spots où la vague est tellement localisée (la vague déferle toujours exactement au même endroit) qu’un autre système de priorité est mis en place, celui de la file d’attente (line-up). Ici, les surfeurs font la file et prennent la vague chacun à leur tour. Lorsque j’ai pris ma vague, je reviens me placer en fin de file. Si j’essaie de prendre une vague mais que je la rate, je reviens aussi me placer en fin de file. Ce système fonctionne mais jusqu’à une certaine limite. S’il y a trop de monde sur le spot c’est intenable, on revient à la règle de priorité de base mais aussi à la loi du plus fort. Le surfeur qui lit le mieux la vague, se positionne bien, rame vite, etc. prendra plus de vagues.

Priorité aux locaux

A ces règles peuvent s’en ajouter d’autres. Par exemple : priorité aux locaux. En tant que touriste ou nouveau venu sur un spot, tu dois laisser la priorité aux locaux. Et oui, du coup tu ne prendras pas ou peu de vagues. Tu espères juste qu’en restant courtois et souriant avec eux, ils finiront par te laisser une vague. Chaque spot peut avoir ses propres règles et il est donc très important d’observer (ou de se renseigner) avant de se mettre à l’eau.

Snaking

La manoeuvre la plus mal vue en surf est ce qu’on appelle le serpent (snaking). Cela consiste à ramer autour d’un ou plusieurs surfeurs pour se rapprocher du peak. On parle ici du cas d’un surfeur avancé qui sait très bien ce qu’il fait et qui veut voler une vague. Il va voler la priorité sur la vague au surfeur qui a attendu sa priorité et est concentré sur sa rame pour prendre la vague. Le serpent va venir se placer plus proche du peak et ainsi prendre la vague. C’est donc au final la personne qui avait attendu pour sa vague et qui était bien placée qui va « dropper » sur le voleur.

La bonne humeur avant tout

N’oublie pas que ces règles sont là pour aider à ce que tout se déroule au mieux sur un spot de surf. Il n’y a pas d’arbitre sur un spot, tout repose sur la bonne volonté et la bonne foi de chacun. Ton attitude est très importante, rappelle-toi que tu es là pour prendre du plaisir donc sois cool et respecte les autres. Si tu fais une erreur, excuse-toi. Et si quelqu’un te vole une vague à ton tour, n’en profite pas pour te défouler sur lui. Sois patient, partage des vagues et aide les surfeurs autour de toi. La bonne humeur attire la bonne humeur !

C’est le dernier point sur lequel j’attire ton attention avant de clôturer cet article : partager les vagues. Si tu as un meilleur niveau que les autres surfeurs autour de toi, cela ne veut pas dire que tu dois prendre toutes les vagues. Laisse-en pour tout le monde. Profite-en pour par exemple te concentrer sur ta lecture de vagues, ne prendre que les meilleures, celles pour lesquelles tu es parfaitement placé, etc.

🎧 Ecoute cet épisode et d'autres sur le podcast Apprenti Surfeur

Tu y découvriras des épisodes théoriques pour débuter et progresser en surf ainsi que des interviews pour plonger dans l'univers d'autres surfeurs et surfeuses passionnés.

Spotify iTunes Google Deezer

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédentC'est quoi le surfskate ?
Episode suivantComment choisir son surfskate ?