Il y a deux problèmes récurrents chez les surfeurs débutants, et ils sont liés l’un à l’autre: la peur des vagues et la confiance en soi.

Beaucoup de surfeurs prennent peur lorsque les vagues sont un peu plus grosses, plus creuses ou plus puissantes. Evidemment, chacun aura sa propre limite. Une personne aura peur avec une vague d’1m tandis que pour autre ce sera 3m. Lorsqu’on discute avec ces personnes, on se rend compte que cette peur est arrivée suite à une mauvaise expérience: un wipeout trop violent.

Le wipeout

Le wipeout, c’est quand le surfeur tombe de sa planche et se fait retourner / brasser par la vague. Une chute dans la vague donc. Et bien entendu, suivant la puissance de la vague et l’endroit où le surfeur tombe, ce wipeout pourra être doux ou au contraire très violent.

Tomber dans la vague en surf, le wipeout

Le temps passé sous l’eau sera plus ou moins long et plus la vague sera puissante plus on se fera retourner dans tous les sens, parfois on ne sait d’ailleurs plus très bien où est la surface lorsqu’on est coincé dans ces remous. Le problème c’est que beaucoup de personnes paniquent à ce moment et ce stress nous donne rapidement l’impression de manquer d’air. La gorge commence à nous tirer et on se demande si on va remonter à la surface à temps. Cela est d’autant plus vrai que lorsqu’on débute et qu’on tombe, on ne pense pas à prendre une bonne inspiration avant de tomber, tout se déroule très vite.

Il faut comprendre que le wipeout en lui-même est rarement dangereux, en tout cas dans les conditions de surf classiques pour les débutants et intermédiaires. Le danger numéro lorsque l’on tombe, c’est de se cogner sur sa planche. Il faut donc absolument se protéger la tête en enroulant les bras autour de celle-ci. Mais on ne risque pas de passer 1 minute sous l’eau et de se noyer, il faudrait des très grosses vagues pour cela. Le vrai danger apparaît pour les surfeurs avancés qui surfent d’autres types de vagues et bien souvent sur des reef acérés, avec peu de fond. Là, ils peuvent aller toucher le fond et se blesser très gravement, le leash peut aussi se coincer entre les rochers et empêcher le surfeur de remonter à la surface.

Mais en tant qu’apprenti surfeur, il faut juste apprendre à se relaxer une fois sous l’eau. Se dire que rien de grave ne peut nous arriver, que la vague est petite et ne va pas nous maintenir sous l’eau très longtemps. Il faut donc penser à respirer avant de tomber et à rester calme une fois dans l’eau, attendre que cela passe. On peut même ouvrir les yeux pour profiter du spectacle et observer cette belle vague qui déferle au dessus de notre tête.

S’habituer aux wipeouts

La peur chez les surfeurs arrive lorsqu’on brûle une étape. On est allé trop tôt dans sa progression dans des vagues non adaptées à son niveau. On avait l’habitude de tomber dans des mousses et là on s’est fait retourner comme une crêpe par une vague creuse d’1m. Evidemment, l’expérience est traumatisante.

Comme toujours dans la vie, il faut y aller étape par étape. On augmente progressivement la taille des vagues que l’on surfe et seulement lorsqu’on est prêt. Car il faut une rame adaptée, une lecture de vague adaptée, un take off adapté et tout cela se travaille. Mais il faut aussi s’habituer progressivement à la puissance de ces vagues et aux wipeouts qu’elles vont générer pour justement ne pas se faire peur.

La confiance

On prend confiance avec le temps, session après session, on devient plus à l’aise dans l’eau, on prend confiance et on ose plus de choses. Il faut donc évidemment aller à l’eau pour prendre confiance en soi et en ses compétences de surf. Mais le problème, c’est qu’il suffit d’une seule mauvaise expérience pour repartir à 0.

Je fais de la planche à voile depuis des années. J’ai emmagasiné beaucoup de confiance jusqu’à surfer des grosses vagues de 3 à 4m. J’avais confiance en mon corps et en mes compétences. Un jour, je suis tombé sur une vague, mon pied est resté coincé dans le foot strap sur la planche et la vague a déferlé dessus. Je me suis retrouvé avec une très grosse entorse et une fracture de l’astragale (petit os entre le tibia et le pied). Il m’a fallu presqu’un an de convalescence avant de pouvoir retourner à nouveau sur ma planche. Evidemment, une fois sur l’eau, je n’étais plus du tout le même surfeur. Sur chaque vague, je pensais à cet accident. Je n’osais plus surfer la vague au même endroit, je n’osais plus tourner là où la vague était la plus puissante. Je surfais véritablement avec le frein à main. Il m’a fallu une 30aine de sessions pour progressivement reprendre confiance et ne plus penser à cette blessure lors de chaque virage.

Progresser étape par étape

A chaque fois qu’on apprend quelque chose de nouveau, c’est indispensable d’y aller par étapes. Après ma blessure, j’ai par exemple appris le surfskate. J’avais très peur de débuter car je ne voulais surtout pas blesser ma cheville. Alors j’y suis allé vraiment très lentement et progressivement. J’ai d’abord appris à trouver mon équilibre sur ce skate, puis à pousser pour démarrer et prendre un peu de vitesse. Puis à tourner sans vitesse puis à tourner de plus en plus vite jusqu’à être en pleine confiance sur des surfaces plates. Et c’est seulement après 7 mois de travail régulier (environ 2 fois par semaine) que j’ai commencé à prendre un peu de hauteur en skatepark pour finalement pratiquer le surfskate dans un bowl. Si j’avais été dans ce bowl trop tôt, je me serai évidemment blessé. Car je n’aurais pas eu le même contrôle de mon surf skate, pas eu les bons réflexes en cas de chute, etc. C’est exactement la même chose en surf, on progresse calmement, à son rythme, étape par étape.

Wipeout dans une grosse vague en surf

Prendre confiance en surf

Le meilleur conseil que je puisse te donner pour prendre confiance en surf et être de plus en plus à l’aise dans l’eau c’est évidemment d’aller à l’eau et de pratiquer le plus régulièrement possible. Mais surtout de te concentrer sur les bases du surf. Je reviens toujours à la même chose mais c’est tellement important. La priorité numéro c’est de ramer correctement. D’avoir la bonne technique pour ne pas t’épuiser inutilement. Tu dois être capable de te déplacer comme si tu étais un poisson dans l’eau. Ramer rapidement, lire les vagues pour te placer au bon endroit, passer la barre sans perdre le contrôle de ta planche, etc. Lors de chaque session, ne te concentre pas uniquement sur ton take off et sur le fait de surfer des vagues. Pense à améliorer ta technique de base et à parfaitement contrôler ta planche. Cela te donnera une maximum de confiance pour continuer ta progression en surf.

🎧 Ecoute cet épisode et d'autres sur le podcast Apprenti Surfeur

Tu y découvriras des épisodes théoriques pour débuter et progresser en surf ainsi que des interviews pour plonger dans l'univers d'autres surfeurs et surfeuses passionnés.

Spotify iTunes Google Deezer

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédentSurf camp au Salvador avec SurfXplore
Episode suivantQuelle combinaison de surf choisir ? Le guide ultime