Le monde à l’eau sur un spot de surf. Voilà probablement le problème numéro 1 de tous les surfeurs aujourd’hui. Mais comment l’éviter ? Les spots sont limités et l’engouement pour le surf est grandissant. Les piscines à vagues pourraient peut-être aider à désengorger certains spots. Ou au contraire, amener encore plus de pratiquants à l’avenir ? Ce problème est aujourd’hui mondial. En effet, le covid a permis à de nombreuses personnes de s’offrir une nouvelle vie en travaillant de l’étranger et donc d’être présents sur les spots tout au long de l’année et non uniquement pendant les périodes de vacances.

Le nombre de surfeurs sur les spots est donc un problème grandissant et qui ne s’arrêtera probablement jamais. Des surfeurs plus anciens qui ont connu l’âge d’or du surf et les spots vierges sont dégoutés par cette nouvelle donne et certains préfèrent même arrêter de pratiquer. Mais pour nous, apprentis surfeurs, ce monde à l’eau est le nouveau standard et nous devons nous y préparer.

Comment gérer le monde à l'eau sur un spot de surf

Choisir le bon moment

Alors évidemment la première règle est d’essayer d’éviter le monde si ton emploi du temps te le permet. Arriver un dimanche ensoleillé à 16h, lorsque les conditions sont parfaites et la marée idéale, c’est se garantir une session plutôt déprimante. Une session durant laquelle on prendra très peu de vagues, on risque de se faire emboutir et surtout on va entendre des gens parler sur l’eau comme si on était en plein marché plutôt que de profiter d’un moment de tranquillité dans l’océan. Personnellement, ce type de session c’est terminé pour moi. Je préfère aller à l’eau à un autre moment, lorsque les conditions sont moins parfaites et prendre beaucoup plus de vagues, même si elles sont de moins bonne qualité.

Un autre moment, cela peut vouloir dire tôt le matin, après le temps de midi, à marée basse si le spot fonctionne à marée haute, lorsqu’il y a du vent, … va voir ton spot de surf encore et encore et essaie d’analyser et de comprendre quand et pourquoi il y a moins de monde. Et bien sûr, découvre la région pour voir s’il n’y a pas d’autres spots moins connus qui sont eux aussi adaptés à ton niveau.

Trop de monde, ça veut dire quoi ?

Ensuite, trop de monde à l’eau, ça veut dire quoi exactement ? Il peut y avoir beaucoup de monde à l’eau mais plusieurs peaks et des vagues à fréquence régulière. Ou bien beaucoup de monde mais beaucoup de débutants qui se placent mal et au final ne prennent pas beaucoup de vagues ? Du monde à l’eau ne veut pas toujours dire que ça ne vaut pas la peine d’y aller. Il faut analyser la situation et prendre une décision.

Choisir le bon emplacement

Il faut tout d’abord bien comprendre les 4 placements possibles sur un spot de surf :

  • dans l’outside
  • au peak
  • sur l’extrémité
  • dans l’inside

L'outside et le peak

Lorsque nous sommes dans l’outside, on est derrière les vagues. Assis sur ta planche, tu analyses les vagues qui arrivent, tu essaies de repérer un peak et tu te déplaces en conséquence pour prendre une vague. Lorsque tu es au peak, tu es un peu plus bas sur le spot, juste à l’endroit où les vagues commencent à déferler.

L’outside et le peak sont les 2 meilleurs endroits pour un surfeur car c’est à cet endroit que tu auras les vagues les plus longues. Tu pourras en effet te placer au bon endroit pour partir sur la vague dès qu’elle commence à déferler. Etre le plus proche possible du peak est donc l’idéal et c’est à cet endroit que tu te placeras lorsque tu le pourras. Le problème est que c’est toujours l’endroit le plus bondé étant donné que c’est là que la vague est la meilleure. De plus, c’est aussi là que le niveau est le meilleur. Cela veut dire que tu risques de ramer avec beaucoup de surfeurs autour de toi, qui auront un meilleur niveau, seront mieux placés, plus rapides pour réagir, plus rapides à la rame, etc. Cela te laissera donc très peu de chances d’avoir des vagues toi aussi.

Ce problème est encore pire dans l’outside car la lecture de vague à cet endroit est primordiale et plus difficile, car les vagues ne sont pas encore formées et tu as donc moins d’indices pour te placer correctement. Lorsqu’on se place dans l’outside, c’est qu’on veut vraiment favoriser la qualité des vagues par rapport à la quantité. On sait qu’on prendra moins de vagues mais ce sera les plus grosses et les plus longues. Il faut donc être patient. Et compétent s’il y a du monde.

Attention aussi aux longboardeurs ou aux stand up paddle qui sont dans l’outside. Ils peuvent te donner l’impression que c’est le bon endroit pour se placer mais il ne faut pas oublier qu’avec leurs grandes planches ils rament plus rapidement et peuvent partir sur une vague beaucoup plus tôt. Au contraire, les surfeurs en shortboard seront eux toujours placés au peak car ils ont besoin de la puissance du déferlement pour partir au take off.

Trop de monde ?

Compte donc approximativement le nombre de surfeurs à l’eau et vérifie la fréquence des sets de vagues. Il y a un set de 5 vagues toutes les 6 minutes et 50 personnes à l’eau ? Ça veut dire que même s’il y avait un vrai line up avec file d’attente (mais ce ne sera pas le cas), il te faudrait attendre 1h pour avoir ta vague. Par contre s’il y moins de monde et/ou que les sets sont plus fréquents alors il ne faut pas hésiter à y aller (si tu as le niveau bien entendu).

Si l’outside et le peak sont bondés, il faut alors observer pour voir si on peut aller se placer à un autre endroit où on pourra prendre plus de vagues. La qualité y sera bien entendu moins bonne mais au moins on pourra prendre des vagues et progresser. Il y a pour cela deux solutions : l’extrémité et l’inside.

L'extrémité du spot

Se mettre sur une extrémité du peak, et donc sur un côté, permet d’être parfaitement placés pour certains sets de vagues un peu différent de ce que l’on voit en majorité sur ce spot. Cela est principalement du à l’angle d’arrivée de la houle qui est légèrement différent. Ces vagues ne vont donc pas casser au peak principal mais plus à sa gauche ou à sa droite. Et si tu es placé à cet endroit, cela signifie que tu vas pouvoir profiter de ces vagues. Clairement tu auras des vagues moins régulièrement qu’au peak principal mais tu auras aussi beaucoup moins de monde. Attention, cela ne fonctionne pas sur tous les spots d’ou l’importance une fois de plus de bien analyser le spot avant d’aller à l’eau.

Se placer dans l'inside

L’autre stratégie consiste à se mettre dans l’inside. L’avantage a cet endroit et qu’on a la possibilité de prendre beaucoup plus de vagues. Par exemple les plus petites qui ne cassent pas au peak et qui sont donc impossibles à prendre à cet endroit mais dont tu pourras profiter dans l’inside. Tu pourras aussi profiter des vagues que les surfeurs au peak laissent passer. Parce qu’ils les jugent trop petites ou pas assez belles par exemple. Ou encore des belles vagues vierges car un surfeur est tombé ou est resté coincé dans la mousse. C’est donc très intéressant de se mettre dans l’inside par exemple s’il y a beaucoup de débutants au peak. Car ils vont tomber sur beaucoup de vagues, te laissant ainsi la possibilité de les surfer à ton tour. Clairement la vague pour toi ne sera pas aussi longue car elle aura déjà commencé à déferler. Mais tu prendras beaucoup plus de vagues et tu progresseras donc plus vite.

Mais il y a bien sûr un prix à payer lorsqu’on est dans l’inside. On va ramasser beaucoup de vagues sur la tête et la session seront donc plus physiques. Il est aussi indispensable de maîtriser les techniques de passage de la barre comme le turtle roll. Il est aussi primordial de bien connaître les règles de priorités et bonnes pratiques pour ne pas gêner un surfeur sur sa vague. Par exemple en passant par l’épaule et en coupant sa trajectoire lorsque tu rames pour te replacer. Les surfeurs au peak vont être très vite ennuyés par un surfeur dans l’inside qui ne gère pas bien.

Reter attentif et anticiper

Si tu es sur un spot bondé reste toujours très attentif. Aux déplacements de groupe par exemple. Si les surfeurs à l’eau sont débutants ou intermédiaires, tu pourrais remarquer qu’ils se déplacent beaucoup en restant groupés. Un surfeur rame vers la droite et tout le monde suit. Observe le large. Est-ce qu’ils ont pris une bonne décision ou est-ce qu’ils ont juste suivi comme des moutons. C’est peut-être l’occasion pour toi d’aller te placer au bon endroit et d’avoir la vague rien que pour toi.

Reste attentif aux plus gros sets également. Etant donné que tu connais le fonctionnement des vagues, tu sais qu’une vague plus grosse cassera plus vite car elle va toucher le fond plus tôt. Il y a toujours des plus gros sets. Essaie de compter le temps entre ces sets pour les anticiper et aller te placer plus haut avant leur arrivée. Pareil, dès que tu vois une grosse houle arriver au large, anticipe et remonte sur le spot. Tu pourras ainsi en profiter avant tout le monde et ceux qui n’ont pas anticipé se feront brasser au peak habituel.

🎧 Ecoute cet épisode et d'autres sur le podcast Apprenti Surfeur

Tu y découvriras des épisodes théoriques pour débuter et progresser en surf ainsi que des interviews pour plonger dans l'univers d'autres surfeurs et surfeuses passionnés.

Spotify iTunes Google Deezer

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour te lever sur ta planche !

Télécharge le guide gratuit pour découvrir les techniques de take-off et choisir celle adaptée pour toi

Episode précédentSurfskate ou longboard ? Lequel choisir ?
Episode suivantUne wing sur mon surf skate !