J'ai testé un mini pump track en surfskate, c'est l'occasion de partager avec vous mes impressions et de vous donner quelques conseils pour bien débuter.

C'est quoi un pump track ?

Un pump track est un circuit fermé (on revient toujours à son point de départ si on effectue tout le parcours) constitué de bosses et de virages inclinés. Son revêtement est en général très lisse, ce qui permet aux adeptes de nombreux sports d'y accéder : BMX, trottinette, rollers, skate et surfskate, etc. L'objectif est donc de se lancer dans le parcours pour effectuer un ou plusieurs tours sans s'arrêter. Il est donc important d'apprendre à maintenir sa vitesse dans les bosses.

Il existe des pump tracks de différentes difficultés et celle-ci est représentée par une couleur, comme sur les pistes de ski. Commence donc d'abord de préférence par un pump track facile bleu ou vert par exemple, plutôt qu'un rouge.

Les protections nécessaires

On peut vite prendre de la vitesse en pump track, il est donc vivement conseillé de porter des protections pour éviter de te blesser en cas de chute : casque, protège poignets, coudières et genouillères.

En plus de te protéger, ces protections te rassureront et t'aideront à te lancer dans le pump track pour la première fois si tu as un peu peur.

Il est bien entendu primordial de maîtriser ton surfskate sur une surface plate avant de  te lancer en pump track ! Progresse étape par étape et laisse-toi le temps d'évoluer et de te sentir à l'aise sur ton surfskate.

S'élancer pour prendre de la vitesse

Il est obligatoire de prendre de l'élan pour arriver dans le pumptrack avec un peu de vitesse, sans quoi tu vas t' arrêter complètement à la première bosse. Il y a toujours une petite descente au début du pump track. N'essaie pas de partir sur le plat en pompant pour prendre de la vitesse, tu n'y arriveras pas car les bosses sont généralement trop proches.

Prends donc ton courage à deux mains et lance-toi ! La première fois peut être impressionnante mais par la suite tu verras que c'est en fait très facile.

Prendre de l'élan dans un pump track en surfskate

Comment passer les bosses ?

Pour passer les bosses et prendre de la vitesse, tu dois plier les jambes (compresser) lorsque tu descends et t'étendre (décompresser) lorsque tu montes sur la bosse. En pliant les jambes en descente, on génère de la vitesse tandis qu'en s'étendant dans la montée, on allège le skate et on conserve donc mieux la vitesse.

C'est un principe de base en surf et en surfskate qui sera utilisé partout.

Passer les bosses dans un pump track en surfskate

Bien prendre les virages

Dans les virages, il est important de garder les jambes légèrement fléchies mais aussi de regarder dans la direction où on va. Cela permet d'engager le haut du corps, en ouvrant les épaules.

Virage dans un pump track en surfskate

Quel surfskate choisir pour le pump track ?

J'ai testé 5 surf skates différents en pump track, voici mon classement par ordre de préférence:

YOW Pukas 34.5"

YOW confirme ici clairement la polyvalence de ses surfskates. En effet, mon YOW générait très facilement de la vitesse et permettait un passage facile des bosses. Je pense que cela est du notamment au poids du truck YOW qui est quand même assez lourd. Cela donne de la vitesse dans chaque descente. Le ressort du truck Meraki est aussi très efficace, il replace très rapidement les roues au centre de la planche après un virage, ce qui donne aussi de la vitesse supplémentaire. Enfin, c'est aussi mon plus grand surfskate 34.5" et on sait que plus le deck est grand plus le surfskate pourra aller vite. Les roues sont aussi assez petites (66mm) et dures (80A), ce qui aide en pump track.

Triton CX 31" par Carver

Le Triton avec son deck rigide CX fonctionne très bien en pump track. Car avouons-le, le truck d'un surfskate n'apporte rien en pumptrack, au contraire il nous ralenti. En pumptrack, on veut générer de la vitesse vers l'avant et clairement pas créer des mouvements latéraux en carvant. Plus le truck du surfskate sera rigide au mieux ce sera.

Décathon/Oxelo Carve 540

Avec son truck lui aussi rigide, le Décathlon fonctionne très bien en pump truck. D'autant plus que c'est le surfskate le plus grand et qui génère donc plus de vitesse. Ses roues très étroites aident aussi à la prise de vitesse.

Carver Resin C7 31"

Le Carver C7 n'était clairement pas le meilleur choix même si cela fonctionne. Le truck est plus souple et ses roues très larges et assez molles n'aident clairement pas en pump track pour prendre de la vitesse. Elles accrochent en effet beaucoup plus au sol.

Smoothstar Filipe Tolde #77 34"

Clairement, le roi de l'entraînement surf ne m'a pas fait une forte impression en pump track. Son truck très souple n'aidant pas beaucoup. J'avais même du mal à passer les bosses au 2ème tour dans ce tout petit pump track assez technique.

Changer les roues pour plus de vitesse

Tu l'auras compris, les roues ont un réel impact sur la prise de vitesse. Des roues plus petites et plus dures accélèreront plus vite, ce qui est idéal pour le passage des bosses. Evite donc les roues larges et molles qui offrent beaucoup d'adhérence et sont plus adaptées à l'entraînement surf.

🛹 Découvre les vidéos surfskate sur la chaîne YouTube Apprenti Surfeur

Tu y découvriras de nombreuses vidéos pour débuter et progresser en surfskate !

La chaîne YouTube

Partager:

Cet article t'est présenté par Anthony, je suis le fondateur d'Apprenti Surfeur, surfeur et surfskateur passionné, en pleine progression.

Je partage mon apprentissage du surf 🏄‍♂️ via le podcast (Spotify, iTunes) et du surfskate 🛹 sur ma chaîne YouTube. Pense à t'abonner ! 🙏🤙

N'hésite pas rejoindre le groupe Facebook et à me suivre sur Instagram.

Le guide pour choisir ton surfskate !

Télécharge le guide gratuit pour t'aider à choisir le surfskate qui correspond à tes besoins

Episode précédent#020 Les vagues vertes
Episode suivant#021 Longboard dancing avec Cassandre Lemoine